•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Lisa Smith : journée mondiale de l'hygiène menstruelle

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 27 mai 2022

Entrevue avec Lisa Smith : journée mondiale de l'hygiène menstruelle

Pour en finir avec la précarité menstruelle

Assortiment de serviettes hygiéniques et de tampons.
L'achat de produits essentiels comme les tampons et serviettes est un enjeu pour plusieurs personnes menstruées.PHOTO : Getty Images / Matka Wariatka
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 27 mai 2022

Le 28 mai est la Journée de l'hygiène menstruelle, une journée qui vise à briser les tabous et à sensibiliser à l'importance d'une bonne hygiène menstruelle chez les personnes qui ont des règles. Lisa Smith, professeure au département de sociologie du Douglas College à New Westminster et membre du groupe de recherche sur le cycle menstruel, détaille les avancées et les progrès à faire en matière d'hygiène menstruelle.

Oui, on en parle de plus en plus [...] mais ça reste encore un sujet tabou. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour toutes les filles, les femmes et les personnes menstruées.

Selon Lisa Smith, cette journée est particulièrement importante pour parler des difficultés d’accès aux protections hygiéniques au Canada, notamment dans les régions éloignées. J’encourage les gens à parler avec leurs amis, leurs familles et dans leur lieu de travail sur l’effet de la menstruation sur leur vie.

Ces dernières années, Lisa Smith témoigne d’un « mouvement global sur l'éthique menstruelle » qui a fait avancer la cause. Je vois ça comme une conscience de l’impact de la menstruation sur la vie quotidienne, dit-elle.

Pour la professeure de sociologie au Douglas College, il faut encore qu’une « transformation politique » ait lieu pour notamment adopter l’idée d’un congé menstruel, comme dans d'autres pays du monde comme l’Espagne ou le Japon.

Il faut inclure plus de monde pour leur faire comprendre comment ça fait partie de la vie quotidienne.