•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Nathan Cullen : les villes face aux changements climatiques

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 18 mai 2022

Entrevue avec Nathan Cullen : les villes face aux changements climatiques

La C.-B. place les villes en première ligne de la lutte contre le changement climatique

Gros plan sur le visage de Nathan Cullen, le ministre des Affaires municipales de la Colombie-Britannique.
Nathan Cullen, ministre des Affaires municipales de la Colombie-Britannique.PHOTO : La Presse canadienne / Adrian Wyld
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 18 mai 2022

Les effets du changement climatique se font maintenant ressentir partout dans la province, y compris au cœur même de nos villes. Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé la création d'un Programme d'action climatique pour les gouvernements locaux en finançant les municipalités à hauteur de 76 millions de dollars sur 3 ans. Nathan Cullen, ministre des Affaires municipales de la Colombie-Britannique, détaille ce programme.

Les changements climatiques sont désastreux pour les personnes, les communautés et les municipalités, note Nathan Cullen. On veut fournir un programme plus équitable pour les communautés, avec plus d’argent.

« [Ce programme] vise à augmenter les infrastructures des villes pour lutter contre les changements climatiques et réduire leur empreinte carbone. »

— Une citation de  Nathan Cullen, ministre des Affaires municipales de la Colombie-Britannique

Ce programme a été aussi établi pour aider les petites municipalités qui manquent de moyens pour lutter contre les catastrophes climatiques, selon Nathan Cullen.

Le ministre des Affaires municipales de la Colombie-Britannique reconnaît que pour toutes ces municipalités, cette lutte contre les changements climatiques est une priorité. C’est une réalité, et je parle avec des maires très conservateurs qui disent que c’est l’enjeu principal avec le logement.