•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Heidi Coleman : aider le personnel de santé à trouver un logement

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 11 mai 2022

Entrevue avec Heidi Coleman : aider le personnel de santé à trouver un logement

L’Hôpital de Kamloops offre des subventions pour tenter de loger ses infirmières

L'hôpital Royal Inland, à Kamloops.
L'hôpital Royal Inland, à Kamloops, manque de personnel pour assurer les chirurgies.PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 11 mai 2022

La pénurie de main-d'œuvre à l'hôpital de Kamloops s'explique en partie par le manque de logements abordables. La directrice exécutive de la Fondation Royal Inland Heidi Coleman a été mandatée pour aider les infirmières et autres employés de la santé de l'extérieur de la ville à trouver un logement. Les propriétaires qui voudraient mettre un logement à la disposition de ces employés pourront recevoir jusqu'à 100 $ par nuit.

C’est un problème pour tout le monde, même l’année passée j’ai entendu que des gens cherchaient du logement à Sun Peaks à 45 minutes de Kamloops, explique Heidi Coleman.

Face à la pénurie d’infirmières, l’Hôpital Royal Inland tente de recruter temporairement des infirmières en passant par des agences de recrutement. C’est l’administration de l’Hôpital est venue de voir pour me dire que 5 ou 6 agences veulent amener des infirmières ici, mais elles ne trouvent pas de logement, note la directrice exécutive de la Fondation Royal Inland.

Grâce à une subvention allant jusqu’à 100 $ pour les propriétaires qui mettent à disposition leur logement, Heidi Coleman est désormais en possession d’une « assez grande liste » de logements pour les nouveaux arrivants.

C’est l’Hôpital qui paye, mais pour 2 ou 3 mois c’est important en attendant que les infirmières que l’on a engagées à temps plein arrivent, dit-elle.