•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

État des lieux des chaînes d'approvisionnement, deux mois après les inondations

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 27 janvier 2022

État des lieux des chaînes d'approvisionnement, deux mois après les inondations

Approvisionnement en Colombie-Britannique : à quand un retour à la normale?

Des conteneurs au port de Vancouver.
Le port de Vancouver risque d'être la principale victime des retards d'approvisionnement dus aux inondations.PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 27 janvier 2022

Les chaînes d'approvisionnement en Colombie-Britannique se sont-elles remises des inondations paralysantes de novembre? Gilles Assier, directeur de la construction des terminaux à conteneur à l'Autorité portuaire de Vancouver Fraser, et Adel Guitouni, professeur de commerce à l'Université de Victoria, dressent l'état des lieux.

La situation s’est améliorée au Port de Vancouver. Tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement ont travaillé très fort, explique Gilles Assier.

Malgré tout, les temps d’attente restent longs : Les terminaux restent fluides, mais les conteneurs restent à quai plus de 16 jours, alors que d’habitude c’est moins de 3 jours, précise le directeur à l’Autorité portuaire de Vancouver Fraser.

Ce sont de bonnes nouvelles, mais les problèmes structurels persistent, souligne pour sa part le professeur Adel Guitouni. Ça va probablement prendre toute l’année 2022 pour retrouver une certaine normalité, croit-il.