•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Critiques du traitement des personnes transgenres dans les prisons

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du lundi 24 janvier 2022

Critiques du traitement des personnes transgenres dans les prisons

Une vie pénitentiaire encore plus dure pour les personnes transgenres

Une femme est photographiée devant une salle de nouvelles.
Morgane OgerPHOTO : Radio-Canada / Fabienne Hareau
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 24 janvier 2022

Les personnes transgenres sont maltraitées par le système correctionnel du Canada, estime Morgane Oger, fondatrice et directrice générale de la Fondation Morgane Oger.

Les prisons imposent des examens aux personnes transgenres et décident si oui ou non elles respecteront leurs besoins. C’est un gros problème, lance Morgane Oger.

Ça oblige les personnes transgenres à se dévoiler. Leur acceptation est mise entre guillemets et ça invite à beaucoup de violence et d’excès par les gardes, ajoute la porte-parole.