•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Tassadite Délépine  :  Le visage de la franocphonie change en C.-B.

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 30 novembre 2021

Tassadite Délépine  :  Le visage de la franocphonie change en C.-B.

Faire un retour en Colombie-Britannique deux décennies plus tard

Tassadite Délépine se trouve sur la plage de Kitsilano, un café à la main.
Tassadite Délépine garde de bons souvenirs de sa première fois dans l'ouest, entre autres les plages de Vancouver et de Long Beach sur l'Île de VancouverPHOTO : Gracieuseté : Tassadite Délépine
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 12 janvier 2022

Tassadite Délépine est tombée en amour avec la Colombie-Britannique lors d'un passage dans la province il y a plus de vingt ans. Celle qui est restée avec son mari quelque temps à l'époque a décidé de s'établir à Vancouver il y a trois ans.

Quand on est parti [en France pour des raisons familiales], on en avait un peu gros sur le coeur. On avait toujours ce doux rêve de revenir un jour et on a tout fait pour préparer ce retour. L’envie était trop forte.

La Française d’origine se torturait beaucoup sur les questions d’identité. Selon elle, il fallait choisir entre l’identité de ses parents d’origine française et berbère : je me suis rendu compte que ça ne fonctionne pas comme ça. Une identité, c’est quelque chose qui n’est pas figée, qui évolue dans le temps. On se nourrit de ce que l’on aime. Pour moi, la Colombie-Britannique, c’est un peu ça, explique Tassadite Délépine.

« Je suis de Colombie-Britannique parce que j’aime la région, j’aime y être, j’aime être avec les gens ici et ça fait de moi une Britanno-Colombienne. »

— Une citation de  Tassadite Délépine
Une toile montre les vagues et un petit chalet avec la forêt en arrière-plan.

Une jeune fille a peint ce tableau pour Tassadite Délépine afin qu'elle puisse avoir un souvenir de sa première visite en Colombie-Britannique.

Gracieuseté : Tassadite Délépine

Tassadite Délépine s’est heurtée à plusieurs défis pour devenir entrepreneure et elle aurait aimé avoir sa propre entreprise plutôt que d’être salariée, mais aussi pour acheter un chez-soi bien à elle.

Dans cette dynamique de vouloir revenir au Canada, la femme a voulu que sa jeune fille s’approprie la culture et l’ambiance de la Colombie-Britannique. Tassadite a donc fait peindre une toile qui est maintenant dans son salon sur laquelle on peut voir la plage de Long Beach sur l’île de Vancouver, les forêts humides et la grandeur de la nature qu’on retrouve ici.