•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le visage de la francophonie change en C.-B.

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 9 novembre 2021

Le visage de la francophonie change en C.-B.

Entre le Québec et la Colombie-Britannique, son coeur balance

Moulay Hicham Mouatadid à la ligne d'arrivée du marathon de Vancouver en 2015.
Moulay Hicham Mouatadid tient à son identité québécoise, à cette culture à laquelle il associe la gastronomie et la vie sociale.PHOTO : Gracieuseté : Moulay Hicham Mouatadid
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 9 décembre 2021

Moulay Hicham Mouatadid a fait ses valises pour North Vancouver en Colombie-Britannique en 2013. À la découverte de l'Ouest canadien avec un contrat en poche, il est tombé amoureux de la province, même si le Québec lui manque.

Pour moi c’était avant tout une curiosité de découvrir l’Ouest canadien [...] Je me suis dit pourquoi ne pas prendre une année pour aller [le] visiter?

Originaire de Montréal, Moulay Hicham Mouatadid travaille actuellement en pédagogie linguistique pour le ministère de l’Éducation, un poste qu’il a décroché avant de partir. C’est rassurant de découvrir l’ouest avec un contrat de travail entre les mains.

Moulay Hicham Mouatadid pose devant l'affiche d'accueil de la ville de Port Hardy.

La communauté franco-colombienne a chaleureusement accueilli Moulay Hicham Mouatadid. Il s’en souvient encore et souhaite rendre ce qui lui a été donné.

Gracieuseté : Moulay Hicham Mouatadid

« On ne peut pas résister aux charmes du Québec, mais lorsqu’on tombe amoureux d’une région [comme la Colombie-Britannique], on jongle entre les deux. »

— Une citation de  Moulay Hicham Mouatadid

La communauté franco-colombienne a chaleureusement accueilli Moulay Hicham Mouatadid. Il s’en souvient encore et souhaite rendre ce qui lui a été donné. Je souhaite construire et solidifier les ponts entre la communauté francophone et le berceau anglophone. On a besoin de médiateurs [...] entre cette communauté et leur environnement anglophone.

Moulay Hicham Mouatadid tient à son identité québécoise, à cette culture à laquelle il associe la gastronomie et la vie sociale. Ses amis et l’hiver québécois lui manquent aussi : ça me manque le fait de marcher sous les flocons de neige sur le Plateau Mont-Royal ou dans le centre-ville.

La Colombie-Britannique reste cependant son lieu de prédilection. C’est un paradis d’océans et de forêts, confie Moulay Hicham Mouatadid.