•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le point sur le conflit entre Coastal GasLink et certains chefs Wet'suwet'en

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 1 décembre 2021

Le point sur le conflit entre Coastal GasLink et certains chefs Wet'suwet'en

La souveraineté du peuple Wet’suwet’en, un combat de longue date

Un manifestant tenant un drapeau des guerriers mohawks devant une voiture aux phares allumés, la nuit, sur une route des environs de Prince George, en Colombie-Britannique.
Des membres des Wet'suwet'en ont lancé un avis d'éviction de leur territoire contre les représentants de Coastal GasLink dimanche dernier.PHOTO : Layla Staats
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 1 décembre 2021

Le conflit entre des membres de la Première Nation Wet'suwet'en et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) s'est intensifié ces dernières semaines. En cause, la construction du gazoduc Coastal Gaslink sur les terres ancestrales de cette Nation. Un conflit symptomatique d'une lutte plus profonde pour la souveraineté de ce peuple, selon l'anthropologue Mélanie Morin.

Une importante partie de la Première Nation Wet'suwet'en, sous l'impulsion de chefs héréditaires, a multiplié récemment les actes de désobéissance civile sur leur territoire, ce qui a entraîné de nombreuses arrestations.

Selon l’anthropologue, Mélanie Morin, qui travaille depuis 20 ans avec la Nation Wet'suwet'en, notamment à la revitalisation de leur langue, cette lutte remonte à la colonisation. Ils veulent faire valoir leur droit. [...] Les Wet’suwet’en résistent à l'occupation depuis la venue des Eurocanadiens [...] depuis 150 ans ils ont poursuivi toutes les démarches possibles, politiques, sociales, juridiques… et même la défense physique que l'on voit ces jours-ci pour se faire respecter et se faire entendre. C’est la continuité de la colonisation qu’ils subissent, explique-t-elle.

« Aujourd’hui au lieu des missionnaires et des agents des Indiens, on a les compagnies industrielles, la GRC et la province. Pour les Wet’suwet’en qui luttent, c’est évident que ce n’est pas un moment [isolé] dans l'histoire, mais plutôt une continuité. »

— Une citation de  Mélanie Morin, anthropologue


Des dissensions existent tout de même au sein même de cette Nation sur la méthode à employer pour lutter, ou non, contre le projet de gazoduc dans la région. Des dissensions entretenues par le gouvernement provincial, selon Mélanie Morin; les chefs de bandes cherchent à améliorer la vie de leur communauté, mais les chefs héréditaires aussi [...] ils cherchent à atteindre le même but.

« Ce n’est pas fini [...] il va y avoir d’autres actions à suivre sur le territoire [..] et au pays on voit des mouvements de résistance qui surgissent partout. »

— Une citation de  Mélanie Morin, anthropologue