•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aider son prochain en préparant un train spécial pour les évacués

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 19 novembre 2021

Aider son prochain en préparant un train spécial pour les évacués

Aider son prochain en préparant un train spécial pour les évacués

Quelques batiments d'exploitations agricoles dans a région de Sumas Prairie. Tout est inondé. Paysage de montagne
Vue aérienne de la région inondée de Sumas PrairiePHOTO : Radio-Canada / Gian Paolo Mendoza/CBC
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 19 novembre 2021

Depuis le début de la situation de crise qui frappe la C.-B., les gestes de solidarité et d'entraide se multiplient, comme les résidents de Hope qui ont ouvert leurs portes aux gens bloqués dans leur village. L'histoire de Dave Desaulniers, un employé de ViaRail est de celle-là puisqu'il aura consacré son quart de travail de mercredi à préparer un train spécial destiné à évacuer des gens bloqués à Hope.

Mécanicien de manœuvre depuis une quinzaine d’années, Dave Desaulniers n’avait jamais fait face à une telle situation.

On a déjà eu des trains de secours, mais ce n’était pas le dernier recours. C’était le train du dernier recours. Si on n’y allait pas, ils restaient là encore pour on ne sait pas combien de temps.

Dave Desaulniers a consacré plusieurs heures à préparer les wagons pour accueillir ces passagers coincés à Hope, depuis dimanche.

J’ai travaillé de 6 h à midi, sans prendre de pause, sans manger. On se préparait et on se disait ; c’est un train important, c’est un train spécial, on veut que les gens soient enfin secourus.Une journée particulièrement mémorable pour Dave Desaulniers, qui confie avoir ressenti une certaine fierté du travail accompli; j’imaginais la joie d’être enfin secouru d’une auto froide et de pouvoir rentrer à la maison grâce à mon travail et au travail des autres qui travaillaient avec moi, souligne-t-il.