•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'exposition Riopelle s'ouvre au Audain Art Museum

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 22 octobre 2021

L'exposition Riopelle s'ouvre au Audain Art Museum

À la rencontre de Riopelle : une invitation du Musée Audain

Oeuvre de Jean Paul Riopelle.
Oeuvre de Jean Paul Riopelle.PHOTO : Jean Paul Riopelle (Montreal 1923 – L’Isle-aux-Grues 2002) Lac du Nord-Est, 1975, Oil on canvas. Private collection Jean Paul Riopelle (Montreal 1923 – L’Isle-aux-Grues 2002) Mascouche, 1975, Oil on canvas. Collection Lune Rouge. Photo: Alex Lamic.
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 22 octobre 2021

L'exposition Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones est présentée au Audain Art Museum, à Whistler.

À compter du 23 octobre et jusqu'au 21 février 2022, le Musée Audain à Whistler expose les toiles du grand peintre québécois Jean-Paul Riopelle. L'exposition, organisée par le Musée des Beaux-Arts de Montréal, propose un regard inédit sur la production du peintre entre 1950 et 1970, et retrace les sources créatives qui ont nourri l'artiste, son intérêt pour les communautés autochtones d'Amérique du Nord et les voyages en territoires nordiques qui ont marqué sa production.

« Au-delà de l’homme de nature qu’on connaît, il y a l’homme de culture qui cherchait à connaître les communautés autochtones. L’exposition présente un aspect méconnu du lien de l’artiste avec ces communautés. »

— Une citation de  Jacques Des Rochers, conservateur de l'art québécois et canadien, Musée des beaux-arts de Montréal, et co-commissaire de l'exposition

Les commissaires ont d’ailleurs jugé important de discuter des pratiques d’appropriation culturelle avec des leaders autochtones.

C’est un sujet actuel et délicat. Dès le départ, on a discuté avec des conservateurs autochtones, notamment Guy Sioui-Durand, Huron-Wendat qui a connu Riopelle et qui pouvait parler de l’homme et de son rapport au territoire, la manière dont les autochtones vivent le territoire, et les sites que Riopelle a transcrit dans ses œuvres, mentionne le conservateur.

Par ailleurs, l’exposition a nécessité des ajustements dans le choix des œuvres puisque l’espace dont dispose le Musée Audain est plus restreint que celui du Musée des Beaux-Arts de Montréal.

« L’exposition présentée à Whistler a été adaptée pour le lieu et représente environ 70% de la collection présentée à Montréal. La collection permanente du musée Audain comporte des objets historiques et des œuvres contemporaines qui sont mis en parallèle de l’exposition Riopelle. »

— Une citation de  Curtis Collins, directeur général et conservateur en chef, Audain Art Museum à Whistler

Un ouvrage réunissant quelque 300 illustrations et une dizaine d’essais signés entre autres par Serge Bouchard, François-Marc Gagnon, Ruth B. Phillips, Marc Séguin, Guy Sioui Durand et Krista Ulujuk Zawadski accompagne cette exposition.