•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les excuses des évêques canadiens sont-elles suffisantes?

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du lundi 27 septembre 2021

Les excuses des évêques canadiens sont-elles suffisantes?

Excuses des évêques catholiques : « un pas dans la bonne direction »

Un citoyen regarde le mémorial érigé à Vacouver à la suite du scandale des pensionnats de Kamloops.
Des personnes rendent hommage à un monument commémoratif à Vancouver après que la Première nation Tk'emlúps te Secwépemc a signalé que des balayages au radar pénétrant dans le sol du terrain de l'ancien pensionnat indien de Kamloops ont révélé les restes de 215 enfants.PHOTO : CBC / Ben Nelms
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 27 septembre 2021

La Conférence des évêques catholiques a présenté ses excuses aux peuples autochtones. Dans ces excuses faites vendredi, en fin de journée, on reconnaît la souffrance vécue dans les pensionnats et on y exprime des remords. « C'est un pas dans la bonne direction, c'est le plus que l'on a obtenu de l'église catholique au Canada dans ce dossier-là », indique Alain Crevier, journaliste et animateur qui reconnaît cependant qu'« il y a quelque chose qui manque ».

L’ancien animateur de l'émission spirituelle Second Regard à Radio-Canada regrette notamment que les excuses de la Conférence des évêques catholiques ne soient pas plus personnelles, et qu’elles ne s’adressent qu’aux survivants des pensionnats pour Autochtones : « Le drame des pensionnats, ça ne concerne pas que les survivants et survivantes, c’est toutes les Premières Nations qui se retrouvent là-dedans, des plus jeunes aux plus vieux », explique Alain Crevier.

« On a assisté à toutes sortes de contorsions idéologiques autour de ça. Là on est en train de se dire qu’il n’y a pas d’équivoque [...] c'est la pire page de l'histoire canadienne. »

—  Alain Crevier, journaliste et animateur