•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pleins feux sur le Groupe des affaires non résolues de la GRC du Yukon

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 22 septembre 2021

Pleins feux sur le Groupe des affaires non résolues de la GRC du Yukon

Groupe des affaires non résolues de la GRC du Yukon : un travail laborieux

Une scène de crime la nuit
Une scène de crime la nuitPHOTO : iStock
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 22 septembre 2021

Les crimes non élucidés, les mystérieuses disparitions, les affaires classées nous fascinent et restent difficiles à élucider. Des unités entières de la police se consacrent à ces affaires du passé, comme le Groupe des affaires non résolues (GANR) de la GRC du Yukon dont nous parle la gendarme Emmie Clements, de Whitehorse.

L’unité a été créée ici au Yukon pour répondre aux demandes croissantes du public et des familles pour une équipe spécialisée visant à enquêter sur les homicides historiques, les personnes disparues et toutes les enquêtes liées aux femmes et aux filles autochtones disparues ou assassinées. En plus de tout cela, l’unité est aussi responsable des restes humains non identifiés, explique la gendarme Emmie Clements à propos du GANR.

Un travail fascinant et considérable pour le caporal et les deux gendarmes qui constituent le Groupe des affaires non résolues de la GRC au Yukon sur lequel revient en détail Emmie Clements.