•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Whitehorse, l'autre 11 septembre 2001

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 10 septembre 2021

Whitehorse, l'autre 11 septembre 2001

11 septembre 2001 : une journée invraisemblable pour un enseignant du Yukon

Un avion de chasse vole au dessus de l'aéroport de Whitehorse.
Un F-18 vole au dessus de l'aéroport de Whitehorse en août 2021.PHOTO : Radio-Canada / Vincent Bonnay
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 10 septembre 2021

Alors que l'espace aérien américain se ferme et que tous les avions qui y sont ou qui s'y rendent sont contraints de se poser, le 11 septembre 2001, Whitehorse devient la destination d'un vol potentiellement détourné par des pirates et le centre-ville doit être évacué. L'enseignant Jean-François Blouin aura tôt fait de découvrir le chaos créé par la menace aérienne.

Lorsque la décision d'évacuer le centre-ville est prise, il est près d'un lac paisible du territoire, où il accompagne des élèves pour un séjour en camping.

Même si la classe de 11e année observe un avion commercial accompagné d’avions de chasse survoler au-dessus de leurs têtes, tout paraît normal en forêt, explique M. Blouin.

On est à une époque avant le cellulaire, on ne peut pas communiquer avec l’école. Un ancien élève arrive en courant. Il est à bout de souffle. Il nous dit de sortir du bois, et que toutes les écoles ferment! se souvient-il.

Revenue en ville, la classe réalise l’ampleur de la situation. C’est la cohue. C'est une situation extrême. Ça n'arrive jamais, relate Jean-François Blouin.

Pendant ce temps, à l’aéroport de Whitehorse, des tireurs d’élite attendent l’avion de Korean Air.

Pour en savoir plus sur cette histoire méconnue et fascinante, présentée par Vincent Bonnay et Claude St-Denis, consultez cet article sur le site de Radio-Canada.