•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Économiser l’eau cet été dans l'Okanagan

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 28 juillet 2021

Économiser l’eau cet été dans l'Okanagan

Sécheresse : les Britanno-Colombiens appelés à réduire leur consommation d’eau

Une pancarte note que le niveau de sécheresse de l'île Salt Spring est à 3 sur une échelle de 1 à 4.
Les dernières années ont été plus sèches qu'à l'habitude, ce qui a réduit considérablement les plans d'eau potable où l'île s'approvisionne.PHOTO : Meghan McKee/North Salt Spring Waterworks District
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 28 juillet 2021

« Je n'ai jamais vu les lacs et les canaux aussi bas » , observe Valérie Tremblay, vigneronne dans l'Okanagan. Alors que plusieurs régions de la Colombie-Britannique sont en pénurie d'eau et doivent restreindre son utilisation, beaucoup de résidents doivent apprendre à mieux gérer cette ressource précieuse.

Valérie Tremblay peut compter sur le système racinaire profond de ses vignes pour passer à travers la période de sécheresse, mais elle se fait la remarque que les petits fruits et les arbres fruitiers ne sont pas au bout de leur peine.

Avec les feux de forêt, le manque d’eau, les touristes qui annulent leur visite, la pandémie, le stress commence à monter pour de nombreux producteurs, constate-t-elle.

Du côté de l’île Gabriola, Agathe Gaulin dénonce la problématique de l’urbanisation. Ce qui nous préoccupe énormément, ce sont les nouvelles constructions. Tout le monde veut vivre dans les îles Gulf. Quand on met du ciment partout, on empêche l’eau de pénétrer dans les puits dont nous dépendons. Les gens ne se rendent pas compte qu’il y a une quantité limite.