•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 22 juin 2021

Le personnel enseignant pas plus à risque à l'école qu'à l'épicerie

COVID-19: pas plus à risque à l’école qu’à l’épicerie, selon une étude

Publié le 22 juin 2021
Le personnel d'écoles et des enseignants du district scolaire de Surrey portants un  masque font la queue à l'extérieur pour se faire vacciner contre la COVID-19.
Le personnel d'écoles et des enseignants du district scolaire de Surrey font la queue pour se faire vacciner contre la COVID-19.PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms

Une étude publiée aujourd'hui conclut que le personnel enseignant n'est pas plus à risque de contracter la COVID-19 dans les écoles que dans la communauté. La journaliste Dominique Lévesque s'est entretenue avec le chercheur principal.

Cette étude, financée par le gouvernement du Canada et son groupe de travail sur l’immunité face à la COVID-19, est basée sur l’année scolaire 2020-2021.

Des chercheurs ont analysé tous les cas de COVID-19 au sein des 7000 membres du personnel enseignant et des 47 000 élèves de la Commission scolaire de Vancouver (VSB), ainsi que l’origine de la contamination.

Ils ont également analysé les anticorps de 1700 membres du personnel enseignant du VSB pour détecter si certains avaient contracté le coronavirus sans le savoir.

Le Dr Pascal Lavoie, chercheur principal de l’étude, explique que « plus de 1 pour cent des élèves ont contracté la COVID pendant l’année 2020-2021, chez les enseignants c’est à peu près la même chose, 1,3 ou 1,4 pour cent. »

« Il faut le prendre dans le contexte du risque d'attraper la COVID dans la communauté, le pourcentage est le même que les gens qui ne travaillent pas dans les écoles! »

—  Dr Pascal Lavoie, chercheur et pédiatre à l'Hôpital pour enfants de la C.-B.

Le Dr Lavoie explique que les résultats de l’étude ont été communiqués à maintes reprises aux autorités sanitaires.

La Colombie-Britannique a annoncé récemment prévoir une rentrée scolaire « presque normale » en septembre.

Les directives sur le port de masques en milieu scolaire seront confirmées plus tard cet été, mais déjà, la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, a annoncé un retour en classe, la fin des groupes fermés et la reprise possible des activités parascolaires.