•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 15 juin 2021

Les défis ne manquent pas pour les producteurs de fruits de l’Okanagan

Une saison pleine de défis attend les producteurs de fruits de l’Okanagan

Publié le 15 juin 2021
Des cerises sur des branches de cerisiers
Les cerises sont les derniers fruits à être encore cueillis dans la vallée de l'Okanagan au mois d'août.PHOTO : Andrea Bixby-Brosi

Entre la pénurie de travailleurs qui perdure depuis le début de la pandémie, et une météo apparemment favorable aux feux de forêts dans la région cet été, les défis ne manquent pas pour les producteurs de fruits de la vallée de l'Okanagan, comme en témoigne Ronald Forrest, facilitateur pour l'Association des producteurs de fruits de la Colombie-Britannique.

Présentement, il n’y a pas encore de problème étant donné qu’on est seulement rendu aux cerises hâtives. Mais dans deux semaines, il va probablement y avoir un problème majeur parce que les cerises vont commencer partout dans la vallée, d’Osoyoos jusqu’à Kelowna, précise Ronald Forrest à propos de la pénurie de main-d’œuvre qui risque de compliquer la vie des producteurs de fruits de l’Okanagan encore une fois.

Un manque de personnel qui devrait se faire davantage sentir cette année, car la récolte promet d’être fructueuse.

Ça va être une très bonne saison de cerises, pour la plupart des variétés, et en plus, on a peut-être 20 % de plus de champs qui sont prêts pour la récolte, renchérit Ronald Forrest, qui espère recruter des travailleurs qui oeuvrent dans la plantation des arbres dont la saison se termine prochainement.