•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 29 avril 2021

De grosses pointures témoignent à la commision Cullen

Blanchiment d’argent : un problème systémique

Publié le 29 avril 2021
Austin Cullen
Le commissaire Austin Cullen écoute les présentations lors de la Commission d'enquête Cullen sur le blanchiment d'argent en Colombie-Britannique qui s'est tenue à Vancouver le 24 février.PHOTO : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Depuis quelques semaines, la Commission Cullen sur le blanchiment d'argent fait un retour dans l'actualité. Sept grosses pointures des gouvernements libéraux et néo-démocrates y ont témoigné récemment, dont l'ancienne première ministre Christy Clark.

On a eu toute une ribambelle de policiers qui ont témoigné et des politiciens qui ont expliqué ce qu’ils ont fait ou n’ont pas fait. Aujourd'hui, on pose des vraies questions au niveau du blanchiment d’argent, notamment dans les casinos. Mais on espère que la commission va pousser ça beaucoup plus loin, exprime Yvon Dandurand, professeur émérite au Département de criminologie de l'Université de la vallée du Fraser.

Le gouvernement provincial avait décidé de lancer une enquête publique sur le blanchiment d'argent en mai 2019 après que trois rapports ont décrit comment les secteurs de l'immobilier, des véhicules de luxe et des jeux constituaient des canaux pour blanchir de l'argent sale.

Il faut se doter de nouveaux moyens d’enquête. Personne n’a pris ça au sérieux et on se rend compte que le problème est assez lourd, déplore le criminologue.

Le dépôt du rapport sur cette enquête du juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Austin Cullen, est prévu à la mi-décembre.