•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 11 décembre 2020

Comment se sent-on quand on fait partie des premiers à recevoir le vaccin?

Le personnel de santé face à la deuxième vague

Publié le 11 décembre 2020
un homme en tenue de personnel d'hôpital.
Jérémy Siffert - NSAVPHOTO : Jérémy Siffert

Selon le plan annoncé par la médecin en chef de la Colombie-Britannique, la docteure Bonnie Henry, près de 4 000 travailleurs de la santé devraient recevoir la première dose du vaccin dans les prochaines semaines. Mais d'ici là, le personnel de santé n'a aucun répit comme en témoigne l'infirmier Jérémy Siffert.

Le nombre de cas est beaucoup plus important que pour la première vague. C’est beaucoup plus occupé. On est débordés, témoigne Jérémy Siffert, infirmier au service de soins intensifs de l'Hôpital général de Vancouver.

L’arrivée du vaccin contre la COVID-19 pourrait cependant changer la donne pour le personnel de santé submergé par le nombre de cas en hausse. Ça soulage de savoir que le vaccin a été approuvé et que ça s’en vient bientôt. La quantité de travail augmente et on espère que ça va régler le problème, indique le jeune praticien.

Ce vaccin représente une bonne nouvelle pour Jérémy Siffert : Je suis exposé au quotidien. Savoir que je vais recevoir le vaccin, c’est rassurant. Je pense aussi à la population fragile que je soigne. Au moins, je ne les contaminerai pas.

Toutefois, la vaccination prendra au moins un an, rappelle l’infirmier. Aussi invite-t-il la population à ne pas baisser les bras : Globalement, les gens respectent les règles. Je comprends que c’est difficile pour les entreprises, mais ça permet de sauver des vies.