•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 28 octobre 2020

La crise du logement frappe la Côte Sunshine

Le défi de se loger sur la côte Sunshine

Publié le 28 octobre 2020
Vue aérienne de la côte Sunshine en Colombie-Britannique.
La côte Sunshine semble aux prises avec une crise du logement qui s'aggrave depuis quelques années.PHOTO : Shutterstock / EB Adventure Phot

Outre le Grand Vancouver et l'île de Vancouver, la côte Sunshine semble également aux prises avec une crise du logement qui s'aggrave depuis quelques années. Une situation qui complique la vie des employeurs potentiels, comme en témoigne Caroline Gagné, la propriétaire de Home Healthcare Network, une entreprise de soins de santé à domicile de Sechelt.

C’est vraiment difficile, car on n’a jamais assez d’employés. On a toujours besoin d’employés qualifiés. Il y a beaucoup de gens à Vancouver, ou sur l’île de Vancouver, même en Ontario qui aimeraient vraiment déménager ici, mais il n'y a pas de place pour eux pour vivre ici, précise Caroline Gagné qui doit souvent user de ses contacts et jouer les intermédiaires pour faciliter la recherche de logements de ses futurs employés.

Plusieurs facteurs expliquent ces difficultés à se loger sur la côte Sunshine, comme le prix exorbitant des loyers, les nombreuses restrictions que les propriétaires imposent à leurs locataires, ainsi que le nombre croissant de locations à court terme.

Toutefois, selon Caroline Gagné, les municipalités touchées sont conscientes du problème qu’elles tentent de régler en construisant des immeubles locatifs à loyers abordables et en voulant davantage réglementer l’offre des plateformes de locations comme Airbnb.