•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Tout va bien à la FFCB, assure la présidente

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 7 janvier 2020

Tout va bien à la FFCB, assure la présidente

Julie Landry nous parle des tensions à la FFCB

Padminee Chundunsing, présidente de la FFCB devant les bureaux de la salle des nouvelles de Radio-Canada à Vancouver
Padminee Chundunsing, présidente de la Fédération des francophones de la C.-B.PHOTO : Radio-Canada
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 7 janvier 2020

Radio-Canada a été informée de mésententes entre certains employés et le nouveau directeur de la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB), Louis Moubarak. Il n'y a toutefois pas de quoi s'alarmer, estime la présidente du conseil d'administration.

C’est vrai que chaque personne arrive avec une nouvelle façon de gestion, et je pense que les deux côtés doivent apprendre à se connaître, explique la présidente, Padminee Chundunsing, sans donner de détails sur la situation.

Padminee Chundunsing indique que le C. A.  a embauché une intervenante de l’extérieur pour organiser des activités de renforcement d’équipe.

Le nouveau directeur, le Franco-Ontarien Louis Moubarak, est arrivé en poste à l’été 2019. Il est diplômé en communications à l’Université Carleton, à Ottawa, et titulaire d’un MBA en gestion avancée de l’Université McGill. Il a plus de 20 ans d’expérience en gestion et affaires publiques internationales. Selon un communiqué de la FFCB publié lors de sa nomination, Louis Moubarak privilégie une approche pratique axée sur le principe de faire bouger les choses et souhaite développer de nouvelles synergies.

La présidente du C. A. veut se faire rassurante auprès des francophones et des associations membres. Le travail de la fédération continuera de la façon dont on a fonctionné pendant plusieurs années.

Personne d’autre dans l’organisation n’a voulu s’exprimer publiquement sur le sujet.

La Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada a comme mandat de soutenir tous ses membres, dont la FFCB, afin de les appuyer notamment pour dénouer des crises. Elle n’a reçu aucune demande d’aide de la part de l’association britanno-colombienne.