•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le défi de la fonte du pergélisol

Pascale Roy-Léveillée est debout devant un paysage arctique avec son équipement de recherche dans son sac à dos
La professeure Pascale Roy-Léveillée estime qu'il faut travailler avec les communautés nordiques pour mieux gérer les conséquences de la fonte du pergélisol.PHOTO : Pascale Roy-Léveillée
Publié le 15 octobre 2019

Le pergélisol, cette couche de sol qui ne dégèle jamais, représente près de la moitié des terres du Canada.

Pascale Roy-Léveillée professeure de géographie de l'Université Laurentienne, en a fait l'objet de ses recherches, alors que la fonte de ce pergélisol force les Yukonnais à s'adapter. De passage à Old Crow et sur la route Dempster pour ses recherches, elle fait le point sur la situation.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada a octroyé récemment 5,5 millions de dollars pour les recherches sur le pergélisol.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser