•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Phare Ouest, ICI Première.
Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du mardi 13 avril 2021

Analyse politique en Colombie-Britannique, avec Nicolas Kenny

La pandémie teinte le discours du trône, pourtant optimiste

Publié le 13 avril 2021
Adrian Dix, John Horgan et Bonnie Henry pendant une conférence de presse.
La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, est rapidement devenue une figure de premier plan dans la lutte contre la pandémie au pays et dans le monde. PHOTO : La Presse canadienne / CHAD HIPOLITO

La lieutenante-gouverneure Janet Austin a prononcé le discours du trône, lundi, pour inaugurer une nouvelle session parlementaire. Il s'agissait du deuxième discours depuis les élections de l'automne dernier. Le professeur au département d'histoire de SFU et observateur de la scène politique en Colombie-Britannique, Nicolas Kenny apporte son analyse.

En fait, c’est rare d’avoir deux discours du trône en quatre mois, et comme la dernière fois c’est la santé qui domine, outre la situation actuelle, déclare d’emblée l’analyste politique.

La bonne nouvelle vient des promesses faites d’investir plus dans le domaine de la santé, les soins aux aînés, la santé mentale et d’augmenter la cadence des chirurgies, ce qui fait du bien à entendre selon Nicolas Kenny. D’ailleurs,le professeur d’histoire trouve que dans l’ensemble ce discours du trône était résolument optimiste et tourné vers l’avenir.