•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le visage de la francophonie change en Colombie-Britannique

Phare Ouest, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 18 février 2021

Le visage de la francophonie change en Colombie-Britannique

#NéoFrancoCB : Sylvie Cockburn, une aventure en VR qui commence à Sooke

Sylvie Cockburn pose devant la racine d'un arbre géant échoué sur une plage.
Sylvie Cockburn : « Le climat très doux en hiver et pas trop chaud en été : c'est idéal ici pour pouvoir partir à l'aventure à l'année. »PHOTO : Gracieuseté de Sylvie Cockburn
Phare Ouest, ICI Première.
Phare OuestPublié le 2 juillet 2021

Avant de déménager à Sooke, sur l'île de Vancouver, la Québécoise Sylvie Cockburn a visité la Colombie-Britannique une bonne vingtaine de fois. « Ma soeur aînée, qui habite à Victoria, vit en Colombie-Britannique depuis 40 ans. Quand j'étais adolescente, je passais mes étés ici. »

Elle caressait depuis longtemps le rêve de venir y habiter, et la retraite lui en a fourni l'occasion, il y a environ un an et demi.

Ça a été difficile de quitter notre famille nos amis et de prendre la décision de vendre notre maison de Pointe-Claire, en banlieue de Montréal. Ça faisait 25 ans qu'on habitait là. Mais on a décidé de partir à l'aventure. Maintenant, on n'a aucun regret.

Le climat doux de l'île de Vancouver est idéal pour faire son activité de prédilection : voyager en caravane, tout au long de l'année. Mon rêve serait que ma famille vienne nous voir. Mon frère a aussi une caravane, j'aimerais lui faire visiter, lui montrer comment c'est beau.

Sylvie Cockburn habite un nouveau quartier de Sooke, où elle a fait la connaissance de gens d'un peu partout au Canada, dont quelques francophones d'Ontario et du Manitoba. Un ami de sa soeur l'a aussi introduite au Réseau femmes de Colombie-Britannique et à la Société francophone de Victoria.

« Après la pandémie, j'aimerais participer à leurs rencontres pour partager ma culture et pouvoir parler français plus fréquemment. »

— Une citation de  Sylvie Cockburn
Terrasse avec vue sur eau et montagnes.

Sylvie Cockburn : « La vue qu'on a de notre terrasse : la vallée et la baie de Sooke, les arbres géants, la mer, le détroit de Juan de Fuca et la chaîne de montagnes Olympic Peninsula, qui a 8000 pieds de hauteur, dans l'État de Washington. De notre terrasse, on voit les États-Unis! »

Gracieuseté de Sylvie Cockburn

Ce qui lui manque le plus de Montréal? Les pâtisseries et boulangeries françaises, les marchés Jean-Talon et Atwater et certaines épiceries, comme Milano dans la Petite Italie ou les centres Adonis.

« Ici l'offre alimentaire est différente. Elle est excellente, il y a de bons fromages, on trouve de tout, mais il manque la petite touche française. »

— Une citation de  Sylvie Cockburn