•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Discussion : Les oeuvres de Réjean Ducharme

Photo portrait du couple dans ce qui semble être un café ou un bar.
Une rare photo de Réjean Ducharme avec sa compagne Claire Richard qui a été trouvée pour l'édition de l'ouvrage aujourd'hui publié des éditions Quarto/Gallimard.PHOTO : Quarto/Gallimard
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 29 novembre 2022

Les éditions Quarto/Gallimard publient les neuf romans de Réjean Ducharme en un seul ouvrage de près de 2000 pages. Le livre est agrémenté de notes et de bien des documents et photographies offrant une meilleure compréhension de la vie de cet auteur si mystérieux. L'exécutrice littéraire de l'écrivain, Monique Jean, souligne que celui-ci voulait avant tout qu'on le lise. Cette édition permet à toutes et à tous de le lire, de le relire ou de découvrir tous ses romans, dont L'avalée des avalés. « Le but ultime est de lire Ducharme », souligne l'exécutrice littéraire.

Réjean Ducharme n’a donné que cinq entrevues dans toute sa vie, ce qui a entretenu le mystère autour de lui, comme l’explique Élisabeth Nardout-Lafarge, professeure au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal.

« C’était presque une position politique ou éthique. Il voulait donner au lecteur ses textes [...]. Je ne suis pas sûr qu’on aurait cette œuvre s’il avait joué le jeu [...]. Il était très radical. »

— Une citation de  Élisabeth Nardout-Lafarge

Cette publication révèle des facettes de l’homme dans sa vie de tous les jours, grâce par exemple à des documents qui attestent de l’achat d’un ordinateur Apple ou de la première fois qu’il a fait du Rollerblade, ou du « rouleur », comme il appelait ça. C’est ce que raconte la responsable de la succession littéraire de Réjean Ducharme, Monique Bertrand.

« C’est une légende, Réjean Ducharme, mais on ne voulait pas l’enfermer dans cette légende, qui peut être un peu lourde. »

— Une citation de  Monique Bertrand

Les trois femmes parlent de la pauvreté dans laquelle l’écrivain a vécu presque toute sa vie, mais qu’il a assumée jusqu’au bout au nom de son éthique indélébile. Il est aussi question de ses rêves ratés, comme celui d’entrer dans l’armée dans le but de devenir agent forestier.