•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L’adolescence, une tempête naturelle de la vie

Mother and teenage daughter having an arguument
Ce n'est que depuis à peine un siècle que l'on considère l’adolescence comme une période développementale en elle-même. Avant, on était enfant et rapidement, on devenait adulte. On devenait une force de travail et un humain fécond et donc, à marier afin qu’il ou elle se reproduise, comme l'explique Stéphanie Deslauriers.PHOTO : getty images/istockphoto / Rawpixel
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 10 novembre 2022

L'adolescence, « c'est une tempête hormonale ». Comme l'explique la psychoéducatrice et autrice Stéphanie Deslauriers, l'adolescence n'est pas un temps facile. Et ce n'est pas toujours évident à gérer pour les parents. La psychologue et conférencière Nadia Gagnier souligne que les ados ont besoin des parents pour continuer à se former avant d'atteindre l'âge adulte. Ils ont besoin d'encadrement, mais ils ont également besoin de sentir que cela peut être discuté et négocié. L'adolescence est donc ce besoin primordial de discuter et de comprendre le pourquoi des limites avec les parents.

« Ils ont besoin d’écoute et de soutien. Si les parents peuvent accueillir les émotions de leurs enfants, [...] ils seront un phare dans la tempête. »

— Une citation de  Stéphanie Deslauriers

Le cadre, il est important, certes, mais il a besoin de souplesse. Si les limites sont trop rigides et « autoritaristes », il peut facilement se briser, selon Stéphanie Deslauriers.

« Un cadre, on pourrait voir ça comme une règle en bois, donc quelque chose qui est super rigide. Mais ça peut aussi être un gallon à mesurer, donc il y a quand même des limites, mais c’est plus flexible, il y a une liberté d’évoluer à l’intérieur de ça. »

— Une citation de  Stéphanie Deslauriers

Nadia Gagnier explique que le refus doit aussi être abordé d’une façon constructive.

« Non. Pour le moment, je ne peux pas t’accorder cela. [...] Il faut guider, et que l’adolescent comprenne qu’il peut toujours se tourner vers le parent. »

— Une citation de  Nadia Gagnier

Nadia Gagnier et Stéphanie Deslauriers répondent aux questions des auditeurs, de la conscience évolutive des ados aux réseaux sociaux, en passant par la sexualité, la mutilation, la santé mentale et même le maintien d’une relation saine entre le parent et le jeune.

Et pour les deux expertes, il faut avant tout comprendre quelque chose : aucun parent n’est parfait.

« On est un modèle pour notre enfant. Mais on est un modèle d’imperfection. »

— Une citation de  Stéphanie Deslauriers