•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 6 janv. 2020 : La nuit de Notre-Dame et Valérie Chevalier

Se déconnecter de l'information pour cause d'anxiété : Discussion

Stressé par l'actualité? Arrêter de s’informer n'est pas la solution

Publié le 6 janvier 2020
Un pompier seul dans une forêt en feu.
Incendies en AustraliePHOTO : Getty Images / AFP/ Peter Parks

Pour beaucoup de gens, suivre l'actualité est source d'anxiété. Pour autant, se couper des nouvelles n'est pas la solution, selon les trois personnes invitées. « On n'a pas besoin d'avoir la nouvelle physiquement devant nous pour avoir une réponse de stress, on a qu'à l'imaginer », explique Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences.

Manal Drissi, chroniqueuse et autrice, a pour sa part trouvé la solution pour contrôler son stress : elle consomme l’actualité autrement, notamment en lisant le journal en édition papier ou PDF seulement. Elle s'épargne ainsi la lecture des commentaires et réactions qui accompagnent généralement les articles sur Internet et sur les réseaux sociaux.

L’ancien directeur de l’information de Radio-Canada et professeur en journalisme Alain Saulnier n’est pas d’avis que les gens s’informent moins qu’avant. « Les gens s’informent de manière plus éclatée et diffuse, estime-t-il. L’information circule abondamment, mais il manque de l’information en profondeur, de la compréhension et de la mise en contexte. »