•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le balado Maman, arrête de mourir : survivre aux féminicides.
Le balado Maman, arrête de mourir : survivre aux féminicidesPHOTO : Radio-Canada
Publié le 10 novembre 2022

« Il faut faire quelque chose. » Monic Néron dit qu'on lui demandait depuis des années de faire un balado sur les violences faites aux femmes. Après plusieurs refus, l'animatrice et réalisatrice présente un balado : Maman, arrête de mourir : survivre aux féminicides. Celui-ci se concentre sur les familles et les enfants de femmes qui en ont été victimes. En six épisodes, « on comprend ce qu'il se passe, on le vit ». Monic Néron salue le courage des familles qui ont décidé que prendre la parole était plus important que tout.

« On a trouvé ça difficile. Mais ce sont des témoignages bouleversants. Ce sont des familles qui ont eu un courage immense de dire : “C’est encore à vif pour nous, mais on doit en parler.” »

— Une citation de  Monic Néron

Monic Néron raconte, au cours du balado, des histoires terribles qui peuvent remuer beaucoup de gens. Elle explique que la loi a malheureusement du mal à suivre. Au Québec par exemple, les antécédents judiciaires d’un conjoint ou d’une conjointe ne peuvent être communiqués à l’autre, contrairement à d’autres provinces.

En 2021, 26 femmes ont été assassinées dans la province, dont 17 en contexte de violence conjugale.

« Les corps policiers ont compris en 2021 qu’il y avait quelque chose qui clochait. Ils admettent que les façons de faire sont à revoir pour protéger davantage les femmes. Mais en ce moment, ils ne peuvent [même pas informer la femme quant aux antécédents judiciaires du conjoint]. »

— Une citation de  Monic Néron

Monic Néron parle aussi de l’enquête dont il est question dans Alpha_02 : Le mystère Alexandre Cazes, sur un grand joueur du web clandestin venant de Trois-Rivières et diffusé en primeur sur ICI Tou.tv Extra le 24 novembre.

Si vous vivez des problèmes de violence conjugale, vous pouvez obtenir de l’aide en contactant SOS violence conjugale au 1 800 363-9010. Vous pouvez aussi consulter le site internet hebergementfemmes.ca (Nouvelle fenêtre).

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser