•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Discussion : La 24e Conférence internationale sur le SIDA

Des élèves entourent le ruban, qui est sur le sol. Une jeune élève tend les bras avec une chandelle dans les mains.
Des élèves utilisent des chandelles pour former un grand ruban marquant la Journée mondiale du sida, dans une école primaire de Hohhot, en Mongolie intérieure, une région chinoise.PHOTO : Reuters / China Stringer Network
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 28 juillet 2022

Le sida guette toujours. Et il tue. Bien sûr, il y a des traitements, mais on n'en guérit pas encore. Vivre avec le sida n'est pas simple et sans embûches, comme l'explique le Dr Réjean Thomas, qui note une indifférence générale à ce sujet. Il raconte l'anecdote récente d'un jeune cégépien à qui on a dépisté la maladie et qui ne savait pas du tout de quoi il était question.

Le Dr Thomas rappelle les effets du vieillissement prématuré chez les personnes infectées, malgré la trithérapie.

Les journalistes Sophie-Andrée Blondin et Yanick Villedieu discutent avec lui des 40 dernières années de recherche sur le sida.

Pendant la pandémie la situation s’est dégradée chez certains patients. Des gens ont eu à choisir entre débourser les frais liés à leur traitement et payer leur épicerie.

Le Dr Réjean Thomas ajoute que la gratuité des traitements contre le sida devrait être régularisée par le gouvernement canadien, comme c’est déjà le cas en France, notamment.

Quelques statistiques :

  • 38 millions de personnes étaient porteuses du sida en 2021.
  • Une personne meurt du sida chaque minute, en moyenne.
  • 54 % de l'ensemble des personnes vivant avec le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sont des femmes et des filles.
  • En 2021, environ 1,5 million de personnes étaient nouvellement infectées par le VIH, contre 3,2 millions en 1996.