•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Bruno Pelletier renoue avec ses succès des premiers jours

Bruno Pelletier est accoudé sur une table.
Bruno PelletierPHOTO : Radio-Canada
Le titre Pénélope affiché en triple sur un fond neutre.
PénélopePublié le 28 juin 2022

« L'année 2022, je la voyais venir depuis longtemps », déclare Bruno Pelletier, qui célèbre ses 60 ans, ses 40 ans de carrière, les 30 ans de son premier disque et les 25 ans de Miserere, son album le plus populaire. Le chanteur, qui reprend son rôle de Gringoire dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris, dresse un bilan de sa carrière.

« Les gens ne savent pas à quel point je suis un anxieux », raconte Bruno Pelletier au sujet de la première de Notre-Dame de Paris, en 1998. « Je suis tombé dans les pommes sur scène, révèle-t-il. J’ai toujours dit : "Venez me voir deux semaines après le début. Je vais toujours être meilleur." »

Après deux ans de représentations, Bruno Pelletier a quitté cette production avec un sentiment aigre-doux, parce qu'en parallèle de cet intense succès, il vivait des moments personnels difficiles. « J’étais constamment entre deux émotions », raconte-t-il.

Bruno Pelletier est plus que conscient du défi que ce sera de reprendre le rôle de Gringoire. « Ma voix n’est plus la même », dit-il honnêtement. Mais pour ses 60 ans, il se fait « le cadeau du rôle qui a changé [sa] vie ».

Les défis ne font certainement pas peur au chanteur, qui sera, dès le 28 janvier 2023, Eliot Ness dans la comédie musicale Al Capone, aux Folies Bergère de Paris.