•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L’enfant réparé : la quête de vérité de Grégoire Delacourt sur l'inceste

Portrait.
L'écrivain Grégoire DelacourtPHOTO : JF Paga
Publié le 1 décembre 2021

« Quand on connaît le lieu de sa souffrance, ça permet de l'apprivoiser et, quelque part, de se sentir sauvable, réparable. L'ignorance est la pire des maladies », affirme l'écrivain français Grégoire Delacourt, qui signe son dixième livre, L'enfant réparé (Éditions Grasset), un récit autobiographique bouleversant. Il raconte à Pénélope McQuade comment le souvenir de l'inceste qu'il a subi dans son enfance et qui était enfoui dans sa mémoire a refait surface 55 ans plus tard.

Grégoire Delacourt souligne à quel point l’écriture l’a sauvé en lui révélant la vérité sur son histoire.

« Les mots m’ont permis, sans que je le sache, il y a plus de 10 ans quand j’ai commencé à écrire, à inventer une langue qui allait pouvoir parler de ma souffrance. Je pensais que c’étaient des souffrances de personnages, fictionnelles, et livre après livre, je me suis rendu compte que la personne qui souffrait dans mes livres, c’était toujours un enfant, et que cet enfant, c’était une grande part de moi. »

— Une citation de  Grégoire Delacourt

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser