•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Oui, les petites filles sont aussi fortes physiquement que les petits garçons

Une petite fille d'environ 10 ans s'entraîne sur un terrain de soccer.
Une fillette s'entraîne.PHOTO : iStock / FilippoBacci
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 30 novembre 2021

Notre collaboratrice spécialiste en neurosciences Sonia Lupien défait le mythe de la fragilité physique des filles. Elle fait état d'une étude scientifique qui démontre que l'avantage physique des garçons enfants n'a rien à voir avec leur force physique et que la supposée faiblesse des fillettes en est une acquise. Sonia Lupien explique pourquoi le mythe de la fragilité des petites filles perdure et en quoi il est préjudiciable aux femmes qu'elles deviennent.

« Il n’y a aucune étude scientifique à ce jour qui montre qu’il y a chez les enfants une différence physiologique tellement grande entre les garçons et les filles qu’elle exige des catégories genrées. »

— Une citation de  Sonia Lupien