•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La pièce Foreman : Entrevue avec Charles Fournier, dramaturge et comédien

Pénélope McQuade anime Pénélope.
Rattrapage du mardi 12 oct. 2021 : Notre « pool de hockey politique », et les antidépresseurs

La pièce Foreman : Entrevue avec Charles Fournier, dramaturge et comédien

Foreman : le dramaturge Charles Fournier tend un miroir aux hommes

Portrait.
Charles FournierPHOTO : Éva-Maude TC
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 12 octobre 2021

« Dans les milieux ouvriers typiquement masculins, la difficulté à s'exprimer fait des ravages. Ça va au-delà de ne pas savoir nommer ses émotions. [...] On parle de dépressions, de suicides, de consommation excessive, de gens abusés qui n'en ont jamais parlé », observe l'auteur et comédien Charles Fournier, lui-même issu d'un milieu ouvrier « assez dur ». Il explique que c'est pour ouvrir le dialogue entre les hommes sur la masculinité qu'il a écrit la pièce Foreman. Jouée à Québec il y a deux ans, elle a depuis remporté de nombreux prix et part en tournée au Québec cet automne.

« Souvent, après le show, je me dépêche d’aller dans les toilettes des gars. C’est là que je les vois pleurer. »

— Une citation de  Charles Fournier

Charles Fournier raconte que l’histoire de sa pièce est largement inspirée de son vécu. Il explique qu’il a travaillé plusieurs années dans la construction avant d’étudier au Conservatoire d'art dramatique du Québec.

« Pour moi, Foreman, c’est plus un miroir. Ce n’est pas de dire aux gars quoi penser, quoi dire, comment ils devraient être. J’ai plus essayé de dresser un portrait des hommes de mon âge qui m'entourent et que les gens dans la salle en tirent leurs propres conclusions », indique-t-il.

Prochain projet

Charles Fournier parle enfin de son prochain projet, qui portera sur le décrochage scolaire, lui qui a été décrocheur à 17 ans (retrouvez le lien des vidéos mentionnées dans les références).