•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Mes carnets de pandémie : le Dr François Marquis sans langue de bois

Il pose en tenue médicale.
Le livre « Mes carnets de pandémie », du Dr François Marquis PHOTO : Les Éditions du Journal
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 11 octobre 2021

« Si on veut reconstruire, comprendre, améliorer le système [de santé], il faut que les gens comprennent vraiment ce qu'il s'est passé [...] sur le terrain. Il y avait cette urgence à documenter [la crise de la COVID-19] pendant que ça se passait », explique le Dr François Marquis, chef du service des soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. En résulte le livre Mes carnets de pandémie (Les Éditions du Journal) dans lequel il montre l'envers, pas toujours glorieux, du milieu hospitalier et critique son organisation dans l'espoir de mieux la transformer.

Sur un plan plus personnel, le Dr François Marquis évoque la manière dont il a géré ses émotions durant la pandémie, ainsi que son horaire, lui qui était beaucoup sollicité par les médias.

« Ça ne sert pas à grand-chose un intensiviste qui craque. Je fais ce métier parce que je suis capable de ne pas craquer. »

—  Le Dr François Marquis

Il est aussi question de son implication dans sa distillerie Côte des Saints et de son engouement pour l'Halloween.