•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Baldwin, Styron et moi, avec Mélikah Abdelmoumen et Émile Proulx-Cloutier

Pénélope McQuade anime Pénélope.
Rattrapage du mardi 21 sept. 2021 : Bilan des élections, et Émile Proulx-Cloutier

Baldwin, Styron et moi, avec Mélikah Abdelmoumen et Émile Proulx-Cloutier

Baldwin, Styron et moi : comment s’approprier l’histoire de l’autre

Collage de trois photos de l'actrice et des deux acteurs.
Elkahna Talbi, Émile Proulx-Cloutier et Lyndz Dantiste font partie de la distribution de « Baldwin, Styron et moi ».PHOTO : Théâtre de Quat'Sous
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 21 septembre 2021

En 1961, James Baldwin, Noir et descendant d'esclaves, réussit à convaincre son ami William Styron, Blanc et descendant de propriétaires d'esclaves, d'écrire au « je » le récit d'une révolte d'esclaves. L'auteure Mélikah Abdelmoumen raconte comment l'histoire de ces deux célèbres auteurs américains du 20e siècle, déjà confrontés à la question de l'appropriation culturelle, lui a inspiré un texte qui sera bientôt adapté en lecture-spectacle au Théâtre de Quat'Sous dans Baldwin, Styron et moi.

« [Le texte] parle d’une rencontre qui a eu lieu dans les années 1960 et j’avais l’impression qu’il y avait quelque chose qui était tellement vibrant, qui pouvait encore tellement nous parler, que j’ai été saisi. »

—  Émile Proulx-Cloutier

Le comédien Émile Proulx-Cloutier, qui fait partie de la distribution de Baldwin, Styron et moi, discute avec Mélikah Abdelmoumen de ce qui résonne fort encore aujourd'hui dans cette histoire : l’appropriation culturelle dont les deux auteurs ont été accusés à l'époque.