•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'exercice de pensée critique de Normand Baillargeon : Autodéfense intellectuelle

Pénélope McQuade anime Pénélope.
Rattrapage du mercredi 15 sept. 2021 : Infertilité, cuisine italienne, et la vie à Kaboul

L'exercice de pensée critique de Normand Baillargeon : Autodéfense intellectuelle

Petit cours d’autodéfense intellectuelle à l'ère des réseaux sociaux, avec Normand Baillargeon

Portrait devant un micro de radio.
Normand BaillargeonPHOTO : Radio-Canada / Coralie Mensa
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 15 septembre 2021

Les dangers et les effets néfastes des réseaux sociaux ne sont plus à démontrer. Notre collaborateur philosophe Normand Baillargeon propose donc des moyens de s'en prémunir. Il donne plusieurs conseils pour naviguer sur les médias sociaux de manière plus sécuritaire.

Normand Baillargeon énumère quelques-uns des biais cognitifs importants à connaître selon lui pour être plus prudents lorsqu’on parcourt les réseaux sociaux.

Il donne également les trois trucs simples et efficaces que font les journalistes spécialisés dans la vérification des faits pour détecter des fausses nouvelles ou des faux sites.

Vous trouverez les liens mentionnés par Normand Baillargeon dans les références de l'émission.

Solution de l'énigme de la semaine passée :

On prendra une pièce de la première pile, deux pièces de la deuxième, trois de la troisième et ainsi de suite. Le total, si toutes les pièces étaient de vraies pièces, devrait être 55 grammes. Si sur la balance on lit 55,1 grammes, les pièces de la première pile sont fausses. Si on lit 55,2 grammes, les pièces de la deuxième pile sont fausses. Etc.

Énigme de la semaine :

Kant, bourreau de travail, mène une vie réglée comme une horloge. Chaque jour, à la même heure très exactement, il fait une longue promenade dans sa ville natale de Königsberg. Il est si ponctuel que les habitants de la ville peuvent régler leurs montres sur son passage.

Ce soir-là, Kant constate qu’on a oublié de remonter son horloge du salon. De plus, sa montre est en réparation chez l’horloger.

Kant part à pied chez un ami qui vient d’emménager dans un nouveau logement, où il n’est encore jamais allé. Il marche de son pas régulier, et en arrivant chez son ami, regarde l’heure qu’il est sur son horloge. Il reste un bon moment à discuter avec son ami, puis rentre chez lui, toujours du même pas régulier. En arrivant, il met son horloge à l’heure.

Comment s’y est-il pris?