•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 14 mai 2021 : L’art oratoire, Pourquoi pas le vélo?, et la bande des 4

L'art oratoire : Discussion avec Amanda Fakihi, Pascal Bérubé et Dardia Joseph

Plaidoyer pour apprendre l’art oratoire à l’école

Publié le 14 mai 2021
Une fille parle devant un tableau noir en lisant une feuille devant les autres élèves.
Une élève parle devant sa classe.PHOTO : iStock

Pénélope McQuade reçoit trois personnes qui se passionnent pour l'éloquence et l'art oratoire et qui estiment que cela devrait être enseigné dès le plus jeune âge. Amanda Fakihi a signé un texte d'opinion dans La Presse pour demander que cet enseignement devienne une priorité (lien dans les références de l'émission). Elle explique tous les avantages qu'il y a à savoir bien s'exprimer. Le député Pascal Bérubé, élu meilleur orateur de l'Assemblée nationale l'an dernier, estime qu'encourager l'art oratoire est aussi une façon de valoriser la langue française. Enfin, Dardia Joseph, qui participe à des concours oratoires et en gagne, souligne l'importance de l'éloquence.

« On veut plaider pour se faire entendre. »

—  Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia et chef parlementaire du Parti québécois

« La parole peut être un outil d’émancipation. »

—  Amanda Fakihi, finissante à la maîtrise en science politique à l’Université de Montréal

« Pour faire un discours éloquent, il faut trouver l'équilibre entre l’émotion et la raison. »

—  Dardia Joseph, diplômée en droit de l’Université de Montréal