•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 11 mai 2021 : Alouettes de Montréal, Denis Côté, et la pseudoscience

Le film Hygiène sociale : Entrevue avec le cinéaste Denis Côté

Hygiène sociale : une première comédie pour Denis Côté

Publié le 11 mai 2021
Dans un champ, deux hommes et une femme (Eve Duranceau) dans une robe d'époque.
Scène du film «Hygiène sociale», de Denis CôtéPHOTO : Inspiratrice & Commandant

« C'est une nouvelle brique à une œuvre qui est propulsée par des insatisfactions par rapport au cinéma. Cela dit, c'est une comédie, c'est léger. » Voilà comment le cinéaste Denis Côté présente son nouveau film, Hygiène sociale, en salle le 14 mai. Il raconte que l'histoire dormait dans un tiroir depuis cinq ans avant qu'il la ressuscite, l'été passé. « Larissa Corriveau m'a demandé de faire quelque chose pendant la pandémie parce que tout le monde s'ennuyait. On n'avait pas le temps de demander des bourses, des budgets. On a décidé de faire ça entre amis sans se rémunérer, et c'est un truc fait en quatre-cinq jours », mentionne Denis Côté, qui signe l'écriture, la production et la réalisation du film.

« J’ai beaucoup envie de questionner, confronter la forme d’un film à l’autre. Raconter des histoires, ça ne m’intéresse pas énormément. Je ne suis pas un excellent conteur. Je suis plutôt quelqu’un qui a envie de poser des questions à la forme tout le temps. »

—  Denis Côté

En mars dernier, Denis Côté a remporté pour Hygiène sociale le prix du meilleur réalisateur dans la catégorie Encounters de la Berlinale. Il discute avec Pénélope McQuade de son rapport à l’entre-soi des festivals et du monde du cinéma.