•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 11 mai 2021 : Alouettes de Montréal, Denis Côté, et la pseudoscience

Recrues québécoises chez les Alouettes de Montréal : Entrevue

Les Alouettes de Montréal mettent les Québécois à l’honneur

Publié le 11 mai 2021
Danny Maciocia assis à une table derrière un micro et un casque de football des Alouettes de Montréal.
Danny MaciociaPHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Alors que le Canadien de Montréal vient de disputer son premier match en 100 ans sans joueur québécois, l'équipe des Alouettes de Montréal en a ajouté une dizaine à ses rangs depuis le début de l'année. « On a choisi les meilleurs joueurs », affirme Danny Maciocia, directeur général des Alouettes de Montréal, au micro de Pénélope. Luc Brodeur-Jourdain, ex-joueur vedette et entraîneur adjoint de la ligne offensive, souligne que cela témoigne du succès des programmes universitaires de développement du football au Québec. Le duo explique aussi en quoi le fonctionnement de la Ligue canadienne de football (LCF) diffère de celui de la Ligue nationale de hockey (LNH).

« C'est extrêmement important dans le monde sportif de pouvoir s'identifier à [son] équipe, de pouvoir avoir un lien. Une des barrières est la langue. À partir du moment où, en tant que partisan, tu peux approcher quelqu'un [de ton équipe] et lui parler dans ta langue natale sans barrière, c’est exceptionnel. »

—  Luc Brodeur-Jourdain, ex-joueur vedette des Alouettes et membre de l’équipe d’entraîneurs