•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 22 avr. 2021 : Patrick Huard, néonicotinoïdes et Jour de la Terre

Les néonicotinoïdes : Jean-Marc Bonmatin, Geneviève Labrie et Catherine Mercier

Sortir des pesticides néonicotinoïdes, une mission impossible?

Publié le 22 avril 2021
Gros plan d'une abeille qui pollinise une fleur.
AbeillePHOTO : iStock

Il y a trois ans, Santé Canada avait annoncé son intention d'interdire les pesticides « tueurs d'abeilles », avant d'y renoncer il y a trois semaines. L'animatrice de La semaine verte, Catherine Mercier, tente d'expliquer les raisons de cette volte-face. En compagnie de l'entomologiste et chercheuse Geneviève Labrie, elle parle de l'utilisation de cette molécule en agriculture. Le toxicologue et chercheur français Jean-Marc Bonmatin fait pour sa part le point sur la situation en Europe, où les néonicotinoïdes sont presque bannis.

« En agriculture, il ne faut pas faire contre la nature, mais avec la nature. »

—  Jean-Marc Bonmatin, chercheur au Centre de biophysique moléculaire en France et vice-président du Groupe de travail sur les pesticides systémiques

Jean-Marc Bonmatin souligne la nocivité des néonicotinoïdes pour l'environnement, mais aussi pour la santé humaine.

Le trio discute également des différentes solutions de rechange à l'utilisation de ce pesticide.