•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

Témoigner pour déboulonner les mythes sur les commotions cérébrales

Publié le 15 avril 2021
Sébastien Toutant tient fièrement sa médaille d'or.
Le médaillé olympique Sébastien Toutant PHOTO : Getty Images / Andreas Rentz

« C'est interne, c'est frustrant, car ça ne se voit pas [comme blessure] », affirme le champion olympique en surf des neiges Sébastien Toutant. En 2017, il a subi une commotion cérébrale en faisant une grosse chute en compétition. Il y a six ans, la photographe Heidi Hollinger jouait au tennis quand elle a reçu un gros coup de raquette sur la tête, et jamais elle n'aurait pensé que cela provoquerait une commotion cérébrale. Pénélope McQuade les reçoit en compagnie de la journaliste Diane Sauvé, qui a recueilli leurs témoignages et plusieurs autres pour le livre Commotions cérébrales : dix personnalités témoignent, des scientifiques expliquent (Flammarion Québec).

Le Dr Dave Ellemberg, neuropsychologue, explique quant à lui ce qu’il se passe dans le cerveau lors d’une commotion cérébrale et décrit les symptômes à surveiller. Il souligne surtout que les commotions cérébrales ne sont pas forcément provoquées par un coup à la tête.

« Dans la tête de beaucoup de gens, les commotions cérébrales, ce sont pour les athlètes de haut niveau. »

—  Diane Sauvé