•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 7 avr. 2021 : Agnès Callamard d’Amnistie internationale, les piments, et le comédien Nicolas Maury

Entrevue avec Agnès Callamard, secrétaire générale d'Amnistie internationale

Agnès Callamard, le nouveau visage d’Amnistie internationale

Publié le 7 avril 2021
Portrait.
Agnès CallamardPHOTO : Reuters / Denis Balibouse

Pénélope McQuade rencontre la nouvelle secrétaire générale d'Amnistie internationale, la Française Agnès Callamard, experte des droits de la personne. Auparavant rapporteuse spéciale des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, elle raconte comment elle a mené l'enquête sur le meurtre du Saoudien Jamal Khashoggi, ce qui lui a valu des menaces de mort. « Le plus difficile, ce n'est pas ce que je fais, c'est ce que font les gens qui sont sur la ligne de front de tous ces combats [contre les dictateurs et la répression] », affirme Agnès Callamard. Elle discute également de quelques-uns des grands dossiers qui l'occuperont dans les mois et les années à venir et évoque le récent rapport annuel d'Amnistie internationale.

« Le plus dur, c’est quand on se cogne la tête contre l’indifférence et la lâcheté, contre des gouvernements qui ne bougent pas, pas même d'un petit centimètre, même s’ils ont la capacité d’agir. [...] Mais le découragement ne fait pas partie de mon ADN. »

—  Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnistie internationale