•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

Et si on allait mieux qu’on le croit?

Publié le 2 avril 2021
Une femme se regarde dans un miroir et voit son reflet qui lui fait un grand sourire.
Reflet heureux d'une femme dans un miroir. PHOTO : iStock

« On va bien en général du point de vue de la santé mentale, malgré la pandémie et les difficultés », rapporte le Dr Jacques Bradwejn, psychiatre. En compagnie de la spécialiste en neurosciences Sonia Lupien et du psychologue Réal Labelle, il souligne que, contrairement à ce que l'on a tendance à penser, tout le monde ne va pas aussi mal qu'on le croit au bout d'un an de pandémie. Le trio mentionne que le danger de penser que tout le monde ne va pas bien est d'échapper dans le système les personnes qui souffrent de détresse psychologique.

Les trois spécialistes expliquent pourquoi l’adaptation, l’effort et la résilience sont les trois clés pour s’en sortir en dépit de tout ce qui se passe avec la pandémie.

« Il faut apprendre à tolérer l’inconfort de l’émotion négative, parce que ça fait partie de la vie. »

—  Sonia Lupien, spécialiste du stress

« On oublie d’être heureux. »

—  Réal Labelle, psychologue