•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 22 févr. 2021 : La relance du cinéma québécois, et Gabrielle Boulianne-Tremblay

Ouverture des salles de cinéma : Discussion avec Christian Larouche et Patrick Roy

Les distributeurs de films au Québec souhaitent une relance définitive

Publié le 22 février 2021
Sièges de cinémas.
La sortie en salle de plusieurs films a été retardée en raison de la pandémie (archives).PHOTO : Radio-Canada / CBC/Craig Ryan

Avec la réouverture des salles de cinéma au Québec le vendredi 26 février, les producteurs et distributeurs de films au Québec se disent optimistes, mais encore craintifs pour la suite. « Ce sont beaucoup de films qui ne sont pas sortis. On essaie de trouver des ententes pour qu'on ne sorte pas tous les gros films en même temps, la même semaine », note Christian Larouche, producteur, distributeur et président pour Films Christal et Les Films Opale. Patrick Roy, président des Films Séville et d'Entertainment One, reste positif et se dit convaincu que la suite sera favorable pour le milieu du cinéma.

Même s’il y a une certaine fébrilité causée par cette relance des activités, il y a une nervosité chez les producteurs québécois, car selon eux, la promotion d’un film est complexe, elle doit être planifiée et elle coûte cher.

« Le gouvernement comprend à l’heure actuelle qu'on n'ouvre pas pour refermer. C’est certain qu’il y a toujours un peu de risque. J'ai l'impression qu’on se retrouve avec des conditions gagnantes. »

—  Patrick Roy, distributeur président des Films Séville et d'Entertainment One

Les producteurs discutent également de la relance de l'industrie cinématographique au Québec et de la signature des ententes avec Netflix pour certaines productions du printemps.