•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

Le rêve de l’autosuffisance alimentaire et comment faire pour le réaliser

Publié le 27 octobre 2020
Des haricots, des potimarrons et d'autres courges dans un panier.
Un truc pour réussir sa transition vers l'autonomie alimentaire : commencer avec un jardin avant d'élever des animaux.PHOTO : Radio-Canada

Le désir d'autosuffisance alimentaire a ressurgi chez de nombreuses personnes en raison de la pandémie. Trois familles dévoilent les clés qui les ont menées à tendre vers cette pratique et les erreurs à ne pas faire dès le départ. Car si la hausse du prix du panier d'épicerie apparaît comme un argument supplémentaire pour cultiver ses légumes et élever des animaux, l'autosuffisance n'est pas toujours plus économique.

Certaines choses ne valent pas de notre temps, à moins de le faire par passion, fait valoir Robin Leblanc, de Bathurst, au Nouveau-Brunswick.

Les avantages peuvent tout de même surpasser les inconvénients. Il faut simplement penser à nos repas et vivre selon les saisons, conseille Caroline Michaud, de Nouvelle, en Gaspésie.

De son côté, Stéphane Demers, de Wickham, dans le Centre-du-Québec, parvient à travailler comme informaticien à temps plein en plus de s’occuper des animaux sur sa fermette et de faire part de ses bons coups sur sa chaîne YouTube (Nouvelle fenêtre).