•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

René Lévesque et nous : regards croisés sur l’homme et son héritage

Publié le 27 octobre 2020
Portrait de profil.
René LévesquePHOTO : Radio-Canada / Guy Dubois

Pauline Marois et Pierre Marois ont été ses ministres, et Martine Tremblay, sa directrice de cabinet. Au micro de Pénélope McQuade, tous les trois se remémorent René Lévesque, en compagnie de Marie Grégoire, qui a recueilli leurs témoignages et 47 autres dans le livre René Lévesque et nous (Éditions de l'Homme). Ils et elles reviennent sur sa trajectoire politique et son legs pour le Québec et parlent de sa personne, au-delà du premier ministre.

« C’était un homme d’une droiture et d’une intégrité exemplaires, qui avait le cœur à la bonne place. [...] Il nous a appris à nous aimer, à nous faire confiance et à grandir comme peuple. »

—  Pauline Marois, ministre dans le gouvernement Lévesque de 1981 à 1985

« Ce n’était pas un politicien, mais un homme politique, c’est-à-dire quelqu’un qui était venu en politique pas pour lui, mais pour le nous. »

—  Pierre Marois, ministre du gouvernement Lévesque de 1976 à 1983

« C’était quelqu’un de très intense. [...] Il était attachant, mais il fallait s’habituer à sa façon de se comporter. [...] On a rarement vu chez un homme politique de cette stature cette facilité à parler avec ses concitoyens. »

—  Martine Tremblay, ancienne directrice de cabinet de René Lévesque