•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 25 août 2020 : Peter Simons, duo inter et trio santé

Chansons marquantes et politique, avec Mike Gauthier et Marie-Hélène Benoît-Otis

Ces chansons qui ont marqué les campagnes électorales

Publié le 25 août 2020
Collage des pochettes de High Hopes, de Frank Sinatra; Comme j’ai toujours envie d’aimer, de Marc Hamilton; Don’t Stop, de Fleetwood Mac; Angie, des Rolling Stones; Born in the USA, de Bruce Springsteen; The Final Countdown, de Europe; On lâche rien, de HK et les Saltimbanks; et We're Not Gonna Take It, de Twisted Sister.
Différentes pochettes d'albumsPHOTO : Sources variées

Utiliser une chanson pour faire passer un message politique, avec ou sans l'autorisation des artistes, est une pratique courante en campagne électorale. À l'occasion de la présidentielle américaine, l'animateur Mike Gauthier et la professeure en musicologie Marie-Hélène Benoit-Otis reviennent sur quelques-unes des chansons marquantes qui ont été associées à des candidats et candidates aux États-Unis, au Québec et en Europe.

Les choix de Mike Gauthier :

  • High Hopes, de Frank Sinatra, utilisée pour soutenir John. F Kennedy à l'élection présidentielle en 1960
  • Comme j’ai toujours envie d’aimer, de Marc Hamilton, reprise par la campagne de Mario Dumont en 2007
  • Don’t Stop, de Fleetwood Mac, utilisée par Bill Clinton durant sa campagne présidentielle en 1992
  • We're Not Gonna Take It, de Twisted Sister, reprise par la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016
  • The Final Countdown, de Europe, utilisée sans permission par Hillary Clinton et par Donald Trump en 2016 et par la campagne du Brexit au Royaume-Uni en 2019

Les choix de Marie-Hélène Benoit-Otis :

  • Born in the USA, de Bruce Springsteen, récupérée sans autorisation par les campagnes de Ronald Reagan en 1984 et de George H. W. Bush en 1988
  • On lâche rien, de HK et les Saltimbanks, reprise par Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle française de 2012
  • C’est quand le bonheur, de Cali, diffusée sans autorisation pendant la campagne aux primaires socialistes en France de Laurent Fabius en 2006
  • Angie, des Rolling Stones, utilisée sans permission comme hymne de la campagne électorale d’Angela Merkel, en Allemagne, en 2005