•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chansons marquantes et politique, avec Mike Gauthier et Marie-Hélène Benoît-Otis

Pénélope McQuade anime Pénélope.
Rattrapage du 25 août 2020 : Peter Simons, duo inter et trio santé

Chansons marquantes et politique, avec Mike Gauthier et Marie-Hélène Benoît-Otis

Ces chansons qui ont marqué les campagnes électorales

Collage des pochettes de High Hopes, de Frank Sinatra; Comme j’ai toujours envie d’aimer, de Marc Hamilton; Don’t Stop, de Fleetwood Mac; Angie, des Rolling Stones; Born in the USA, de Bruce Springsteen; The Final Countdown, de Europe; On lâche rien, de HK et les Saltimbanks; et We're Not Gonna Take It, de Twisted Sister.
Différentes pochettes d'albumsPHOTO : Sources variées
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 25 août 2020

Utiliser une chanson pour faire passer un message politique, avec ou sans l'autorisation des artistes, est une pratique courante en campagne électorale. À l'occasion de la présidentielle américaine, l'animateur Mike Gauthier et la professeure en musicologie Marie-Hélène Benoit-Otis reviennent sur quelques-unes des chansons marquantes qui ont été associées à des candidats et candidates aux États-Unis, au Québec et en Europe.

Les choix de Mike Gauthier :

  • High Hopes, de Frank Sinatra, utilisée pour soutenir John. F Kennedy à l'élection présidentielle en 1960
  • Comme j’ai toujours envie d’aimer, de Marc Hamilton, reprise par la campagne de Mario Dumont en 2007
  • Don’t Stop, de Fleetwood Mac, utilisée par Bill Clinton durant sa campagne présidentielle en 1992
  • We're Not Gonna Take It, de Twisted Sister, reprise par la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016
  • The Final Countdown, de Europe, utilisée sans permission par Hillary Clinton et par Donald Trump en 2016 et par la campagne du Brexit au Royaume-Uni en 2019

Les choix de Marie-Hélène Benoit-Otis :

  • Born in the USA, de Bruce Springsteen, récupérée sans autorisation par les campagnes de Ronald Reagan en 1984 et de George H. W. Bush en 1988
  • On lâche rien, de HK et les Saltimbanks, reprise par Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle française de 2012
  • C’est quand le bonheur, de Cali, diffusée sans autorisation pendant la campagne aux primaires socialistes en France de Laurent Fabius en 2006
  • Angie, des Rolling Stones, utilisée sans permission comme hymne de la campagne électorale d’Angela Merkel, en Allemagne, en 2005