•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Rattrapage du 19 mars 2020 : Boucar Diouf, abstinence sexuelle et trio santé

Entrevue avec Dyane Adam, de l'Université de l'Ontario français

L’Université de l’Ontario français, l’aboutissement de 40 ans de lutte

Publié le 19 mars 2020
Un dessin représentant une école. On y voit un drapeau franco-ontarien et des finissants.
L'Université de l'Ontario français voudrait ouvrir ses portes à Toronto.PHOTO : Radio-Canada / Camile Gauthier

Après avoir été exclue du budget provincial par Doug Ford en 2018, l'Université de l'Ontario français (UOF), première université exclusivement francophone en Ontario, a finalement obtenu au début de l'année le financement nécessaire à son lancement. Elle a désormais le vent dans les voiles, alors qu'elle se prépare pour recevoir ses premiers étudiants à Toronto à l'automne 2021. Pour Dyane Adam, présidente du Conseil de gouvernance de l'UOF, c'est l'aboutissement de 40 ans de lutte pour l'éducation en français pour tous les francophones de l'Ontario.

La présidente du Conseil de gouvernance de l'Université de l'Ontario français, Dyane Adam

La présidente du Conseil de gouvernance de l'Université de l'Ontario français, Dyane Adam

Radio-Canada