•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

Les sages paroles de Boucar Diouf pour relativiser la crise de la COVID-19

Publié le 19 mars 2020
Boucar Diouf au micro de Catherine Perrin.
Boucar DioufPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

« J'ai l'impression que plus rien ne sera comme avant. [...] Il faut que les choses changent et qu'on se pose les vraies questions après ça », estime Boucar Diouf à propos de la pandémie de la COVID-19 qui touche le monde entier. « Moi comme biologiste, je regarde ça et je me dis : la terre nous dit quelque chose, il faut l'écouter. »

« C’est une grande traversée du désert que la planète vit actuellement, parce qu'on affronte un ennemi que l’on ne voit pas, on ne sait pas où il est. [...] Je regarde toujours ça avec un œil évolutionniste. Je pense que les microbes sont des ancêtres et il faut les écouter. »

—  Boucar Diouf

Boucar Diouf en profite pour saluer le rôle que jouent les enseignants et enseignantes dans la société, alors que les écoles sont fermées et que les parents doivent faire l’enseignement à la maison. « On va collectivement réaliser ce que représente [le travail] des enseignants. »

Références :

Les deux livres pour enfants de Boucar Diouf, Le brunissement des baleines blanches (Nouvelle fenêtre) et Jo Groenland et la route du Nord (Nouvelle fenêtre), illustrés par François Thisdale, seront publiés aux Éditions La Presse le 23 mars.