•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

Être pompière, au-delà des clichés

Publié le 5 mars 2020
Deux femmes en tenue de pompière, l'une tient une caméra à la main.
La pompière Mélanie Drainville et la réalisatrice Louise LerouxPHOTO : Shoot Films

Pendant trois ans, la réalisatrice Louise Leroux s'est immergée dans le quotidien de femmes pompières en suivant le travail de deux pompières du Service incendie de Montréal et de deux recrues. En résulte le film documentaire Femmes des casernes. Au-delà de la force physique qu'elles doivent posséder, ces femmes doivent faire preuve de force de caractère pour évoluer dans un milieu qui ne leur fait pas de cadeau.

Au micro :

– Anik St-Pierre, enseignante au programme de technique de sécurité incendie au Cégep Montmorency
– Mélanie Drainville, lieutenante intérimaire au Service incendie de Montréal
– Louise Leroux, réalisatrice du documentaire Femmes des casernes

Mélanie Drainville, pompière depuis 17 ans, raconte qu'elle n'a jamais eu à entendre de remarques sexistes à son égard, que ce soit pendant ses études ou au cours de sa carrière. Cependant, l'enseignante Anik St-Pierre remarque que les préjugés envers les femmes persistent toujours dans ses classes, qui sont par ailleurs encore trop souvent homogènes.

Mélanie Drainville, Louise Leroux et Anik St-Pierre devant un micro de radio.

Mélanie Drainville, Louise Leroux et Anik St-Pierre

Radio-Canada / Coralie Mensa

Le documentaire Femmes des casernes est présenté le 5 mars à la Cinémathèque québécoise à l'occasion des Rendez-vous Québec Cinéma. Il sera également projeté le 8 mars au Cinéma Beaubien à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, et prendra l'affiche le 13 mars au Cinéma du Musée des beaux-arts de Montréal.